Les Grandes Illusions

09 septembre 2004

C'est quoi l'amour?

petits trips

<dOuDiM> kikoo toi
<grenouille_jaune> Bonsoir dOuDIM
<dOuDiM> commen ça tu ve voler
<dOuDiM> ?
<grenouille_jaune> Eh bien j'aimerai voler dans les airs
<dOuDiM> povre de toi, c pa gagné
<grenouille_jaune> Tu n'aimerais pas voler dans les airs, toi, survoler tout?
<dOuDiM> je crois pas nan
<grenouille_jaune> N'as tu jamais fait ce reve quand t'étais gosse? Que tu nageais dans l'air?
<dOuDiM> nan ms je nageais ds la moquete (et c pa des mytho en +)
<grenouille_jaune> moi je n'ai jamais fait ce rêve de moquette
<grenouille_jaune> quelle était sa couleur?
dOuDiM a quitté le chat (Quit: Voila)
<grenouille_jaune> ah c'est facheux il est parti
Le pseudonyme dOuDiM n'existe pas
<grenouille_jaune> hey
Le pseudonyme dOuDiM n'existe pas

 

 

 

autre truc vraiment marrant quand Victoria lui parlera elle mourra de rire

Vous ouvrez un dialogue privé avec une personne du t'Chat
<brad-pitt> salut
<grenouille_jaune> ton pseudo est d'une prétention !
<grenouille_jaune> lol
<brad-pitt> est oui
<brad-pitt> ta raiso
<brad-pitt> n
<brad-pitt> alors ca va
<grenouille_jaune> personnellement je trouve que Brad Pitt n'est pas si terrible que ça
<grenouille_jaune> même s'il est tout à fait charmant
<grenouille_jaune> !!
<brad-pitt> moi aussi
<brad-pitt>
<grenouille_jaune> tu es gay??!
<brad-pitt> dis moi
<grenouille_jaune> hein?
<brad-pitt> no pas du tout tu veux voir mon penis ne cam
<brad-pitt> ci tu veux
<grenouille_jaune> ça dépend
<grenouille_jaune> combien?
<brad-pitt> alors
<brad-pitt> fil
<grenouille_jaune> dis moi combien il mesure
<brad-pitt> moi ton msn
<grenouille_jaune> alors??
<grenouille_jaune> alleche moi
<brad-pitt> je l'ai jammais mesuré
<grenouille_jaune> ben c'est l'occasio,
<brad-pitt> mais ci tu veux le voir ta ka me donné ton msn
<brad-pitt> j'ai une webcam
<grenouille_jaune> moi aussi
<grenouille_jaune> mais tu sais
<brad-pitt> koi
<brad-pitt> oui
<brad-pitt> alors koi
<grenouille_jaune> j'ai rien à faire avec le genre de mec comme toi qui veulent montrer leurs bites sur wanadoo ... t'as que ça à foutre, non mais franchement? Ca t'excite de passer pour une merde qui a rien d'autre à faire que de se branler en cam?
<grenouille_jaune> tu réponds pas?
<brad-pitt> mais no
<brad-pitt> pas comme ca
<brad-pitt> moi j'aime bien partagé mes sentiment avec une fille
<brad-pitt> en cam
<brad-pitt> pour passé des beau momont
<brad-pitt> alors tu me done ton msn
<grenouille_jaune> non mais t'es même pas une merde
<grenouille_jaune> t'es une larve vivante dans de la merde
<grenouille_jaune> mais t'es pas un humain
<grenouille_jaune> t'es aussi vide qu'un radiateur
<grenouille_jaune> partager des sentiments
<brad-pitt> pkj
<grenouille_jaune> tu sais mm pas ce que c
<grenouille_jaune> l'amour
<brad-pitt> fuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuck you
<brad-pitt> fuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuck you
<brad-pitt> oki
<brad-pitt> toi aussi té qu'une merde
<grenouille_jaune> na !
<brad-pitt> tu peux pas faire du sex vrais ta peur
<brad-pitt> espace de salop
<grenouille_jaune> pe
<grenouille_jaune> salo PE
<grenouille_jaune> je suis une fille
<grenouille_jaune> j'ai peur de faire du sex
<grenouille_jaune> ?
<brad-pitt> no té qu'une poufiace
<brad-pitt> de merde
<brad-pitt> oui
brad-pitt sort du salon
<grenouille_jaune> tu fais bien de préciser le "de merde"
<brad-pitt> laisse moi trankil
<brad-pitt> mais ci tu veux me faire plaisre
<brad-pitt> montre moi ton tru de cul
<grenouille_jaune> mouhahahahahahahahahahahahahahaha
<grenouille_jaune> t'as été fini à la pisse contre un mur pour pouvoir sortir des conneries pareilles??
<grenouille_jaune> tu vas faire rire je ne sais combien de gens
<grenouille_jaune> ceux qui liront mon blog
<brad-pitt> ta hjammais fait l'amour avec un chat
<grenouille_jaune> non, juste avec le rhinocéros albinos de mon voisin
<grenouille_jaune> et toi?
<brad-pitt> moi j'ai deja nické une chienne
<brad-pitt> sltp donne moi ton msn je veux me masturbé
<grenouille_jaune> d'accord
<brad-pitt> plz
<grenouille_jaune> attends
<brad-pitt> té vraiment gentil
<brad-pitt> té vraiment gentil
<grenouille_jaune> attends
<brad-pitt> ca ma fait un grand plaisire
<brad-pitt> je suis tres chaud
<grenouille_jaune> potatoes_fire@hotmail.com
<grenouille_jaune> mon prénom c victoria
<grenouille_jaune> tu me vois connectée?
<brad-pitt> ravi
<brad-pitt> moi c david
<brad-pitt> no
<brad-pitt> té pas conécté
<brad-pitt> accepte moi
<grenouille_jaune> putain
<grenouille_jaune> mon truc marche pas alors
<grenouille_jaune> des que tu commence  a me parler on quitte cette discution
<grenouille_jaune> ok
<brad-pitt> c pas ton msn alors
<grenouille_jaune> quoi
<grenouille_jaune> ?ù
<grenouille_jaune> c juste que y a un pb
<brad-pitt> oui
<brad-pitt> bien sur
<brad-pitt> bien sur
<brad-pitt> ecoute
<brad-pitt> prend
<grenouille_jaune> et que je vois pas les nouveaux contacts
<brad-pitt> la mienne
<grenouille_jaune> ok
<grenouille_jaune> balance
<brad-pitt> jetlee61@hotmail.com
<brad-pitt> je vais t'acepté
<grenouille_jaune> parfait à toute suite
<grenouille_jaune> sur msn !!
<brad-pitt> oki


 

 

 


 

 

Posté par vkoid à 20:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Quand je me souviens

Bible

 <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />

Il y a eu une peu de pluie

De la brume aussi

Qui ont voilé son regard

Un instant

Le temps de se souvenir

De ses regards pour elle

Elle avait pleuré

Des larmes amères

Qu’elle avait essuyées

Sur la couverture

De sa Bible à lui.

Posté par vkoid à 20:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2004

Quelle illusion

En techno... Je suis à la meme place que l'an dernier.

Et la sienne... Si vide à ma droite. Je le revois assis, avec ses mains, son stylo vert, tapant du pied. Je le revois en train de me sourire

en train de m'imiter de dessiner mes défauts, de me raconter ses aventures aux scouts, de me gribouiller mes feuilles. Et je le revois en train de me dire Adieu. Je me revois l'ignorant. Je me revois pleurer ces 2 journées horribles, les deux journées les plus tristes de ma vie. Je le revois là. Quand je lui ais griffé le cou, avec mes clés, et qu'il ne disait rien, je le revois me dire "gache pas tout maintenant" avant la récréation, je me revois dans le couloir avec Jean-Loup, et lui montant à toute vitesse les escaliers, je le revois faire semblant de fouiller dans son sac lorsque je suis passée devant lui pour la derniere fois, je me revois désespérée, ce putain de lundi, je me revois en train de pleurer, de quitter chaque cours pour aller m'écrouler dans le couloir, de désespoir, je me revois me disant que la vie ne vallait pas la peine sans lui, et je me vois maintenant, pleurant encore des larmes de douleur... La douleur et cette inexplicable souffrance n'ont pas disparues et j'ai bien peur qu'elles ne me quittent jamais. Ca n'en finira donc jamais?

Posté par vkoid à 20:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Hypocrite

Tu parles l'amour couramment
Tu m'avais fait tous les serments
Et tu le caressais avec les mêmes mots
L'aveuglait, lui disant que tu l'aimais trop

Innocent, je n'ai vu que du feu
Dans tes yeux francs, dans ton double jeu
Mais où est le vrai, mais dis-moi où est le faux
Si tu laissais courir ses mains sur ta peau

Tu me répétais "Ce n'est qu'un ami "
Que j'étais le seul dans ta vie
Et tu transpirais dans son lit

Hypocrite! Jusqu'au bout des doigt
Hypocrite! J'avais confiance en toi
Hypocrite! Je ne te ferai pas de scène
La ligne est mince entre l'amour et la haine

Garde tes explications
J'ai déjà oublié ton nom
Viens chez-moi cet après-midi
Je n'y serai pas, la clé est sous le tapis

Vas-y, et ramasse tout ton bazar
Disparais avant ce soir
Mon monde s'écroule aujourd'hui
Et tu meurs avec lui

Méprisant mes émotions
Tu as construit mes illusions
Sur les ruines de notre union

Hypocrite! Jusqu'au bout des doigt
Hypocrite! J'avais confiance en toi
Hypocrite! Je ne te ferai pas de scène
La ligne est mince entre l'amour et la haine

Hypocrite! Jusqu'au bout des doigt
Hypocrite! J'avais confiance en toi
Hypocrite! Je ne te ferai pas de scène
La ligne est mince la ligne est si mince
La ligne est mince entre l'amour et la haine
L'amour et la haine

Posté par vkoid à 20:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 août 2004

Je suis perdu, vois-tu, je suis noyé, inondé d'amour ;
je ne sais plus si je vis, si je mange, si je respire, si je parle ;
je sais que je t'aime.

- Alfred de Musset -

 

Non, l'amour n'existe pas

Paroles et musique : Anne-Marie Gélinas.
1999

Ça vous semblera un blasphème
Mais je ne dirai plus je t'aime
Le père Noël passe plus pour moi
Non, l'amour n'existe pas
Tant de fois je trouvais il m'aime
Mais j'effeuillais le chrysanthème
La rose se fane sous mes doigts
Non, l'amour n'existe pas
J'ai dit toujours, j'ai dit je t'aime
Le prince de plus en plus blême
Restait sans feu, restait sans voix
J'ai écrit mille noms sur un chêne
Jurant chaque fois pour moi-même
Que c'était la dernière fois
Parfois la passion nous enchaîne
Entre le désir et la haine
Bien cruel qui y survivra
L'amour n'existe pas
Ou pour fuir l'ennui, on s'entraîne
On est moins seul dans une arène
Même s'il y a parfois des coups bas
Non, l'amour n'existe pas
Ça vous semblera un blasphème
Mais je ne dirai plus je t'aime
Éros a brûlé son carquois
Non, l'amour n'existe pas
J'en croyais fredonner le thème
Mais ce n'était qu'un requiem
Pour un poème maladroit
Non, l'amour n'existe pas
Tous les mamours, tous les je t'aime
Pour sûr, ça remue l'hypoderme
Ça ferait perdre son sang froid
Voilà que sans que ça nous gêne
On confond le coeur et les gènes
On avalerait n'importe quoi
C'est bon comme du sucre à la crème
Qu'on s'invente un soir de carême
Lorsque Pâques n'arrive pas
Non, l'amour n'existe pas
C'est même la jouissance extrême
Le vrai parfais fondant suprême
Juste avant la crise de foie
Non, l'amour n'existe pas
Ça vous semblera un blasphème
Mais je ne dirai plus je t'aime
Je l'ai trop dit souvent de fois
L'amour n'existe pas
Dieu, entends-tu cet anathème ?
À jamais mon coeur se referme
Et si j'ai tort, prouve-le moi
L'amour n'existe pas
 

Posté par vkoid à 11:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 août 2004

Il n'y a pas d'amour heureux


Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce

Il n'y a pas d'amour heureux

Sa vie Elle ressemble à ces soldats sans armes
Qu'on avait habillés pour un autre destin
A quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu'on retrouve au soir désoeuvrés incertains
Dites ces mots Ma vie Et retenez vos larmes

Il n'y a pas d'amour heureux

Mon bel amour mon cher amour ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-là sans savoir nous regardent passer
Répétant après moi les mots que j'ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent

Il n'y a pas d'amour heureux

Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson
Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare

Il n'y a pas d'amour heureux

Il n'y a pas d'amour qui ne soit à douleur
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit meurtri
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit flétri
Et pas plus que de toi l'amour de la patrie
Il n'y a pas d'amour qui ne vive de pleurs

Il n'y a pas d'amour heureux
Mais c'est notre amour à tous les deux

Louis Aragon (La Diane Francaise, Seghers 1946)

 

 

Lui :
L'amour n'est pas éternel
C'est un éternuement
Roméo se devait de mourir
Avant que son histoire aussi
Ne devienne banale
Juliette et Roméo
Y'en a pas
Y'en a jamais eu
Elle:
Ah choo!
Lui :
À tes souhaits!
Elle:
Merci
Lui:
Je t'aime?
Elle:
Ah! bon
 
 

Tu peux t'en aller

Paroles : Jim Corcoran.
Musique : Réjean Lachance, M.Labrosse, Kevin De Souza et C.Jones.
1992
Ne sois pas si pressé
Fais-moi encore la cour
Parle-moi
Cherche mon regard
Encore
Reste près de moi
Ne m'envahis pas
Je t'aime
Oui mais moi
J'veux prendre le temps
De vivre tout c'que j'ai à vivre
Ne m'en veux pas
Attends-moi souris-moi
Mais tu veux t'en aller
Ne sois pas si sérieux
C'est vraiment pas la peine
De s'en faire
Tu le sais bien
Regarde-moi
Je tiens à toi
Et comme je te connais
Tu m'aimes
Malgré tout
En dépit de mes peurs
Et t'es le seul a qui j'en parle
Reste mais attends-moi
Ou pars mais attends-moi
Pars et attends-moi
Oui tu peux t'en aller
Va-t'en mais quitte-moi doucement
Embrasse-moi
Laisse-moi en m'enlaçant
T'es trop sérieux, trop pressé
Pars mais attends-moi
Oui tu peux t'en aller
Tu peux t'en aller
 
 
 
 

Posté par vkoid à 22:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Y a pas d'amour

Y a pas d'amour

c'est simple, ça existe pas

ou alors c'est que je suis aveugle

Posté par vkoid à 22:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 août 2004

La couleur du ciel, ce soir

Ce soir, le ciel était comme une cartouche d'encre noire.

Jason a fait un prout. Cela sent mauvais. Il recommence le chacal.

Posté par vkoid à 00:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 août 2004

Bad Trip

Bon, alors j'ai rejoins Jason sur le lit, et on s'est endormi. Donc en me réveillant je croyais que nous étions le lendemain... Mais il n'était que 19h30... plus aucunes  notions du temps moi!

Posté par vkoid à 19:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

J'ai pas envie que tu partes

Jason a mis un bandeau marron. Il soupire. Il range un peu sa chambre. On écoute The Velvet Underground. Papa vient me cherche vers 15h, nous allons chercher Guillaume à la gare. Il revient de Paris.

Jason est parti je ne sais où.

Il y a du sirop de framboise devant moi.

love hides in the strangers places

love hides in the middle of your faces

love comes when you least expect it

love hides in the nearer corner

love comes for those who's seeking

love hides inside the rainbow

love hides in molecular structures

love is the answer

 

La vie c'est comme le chocolat, on le déguste, et puis... on subit les conséquences de cette pitoyable gloutonnerie. 

Posté par vkoid à 14:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]